Nicolas Ferrand, directeur général d'EPAMARNE et EPAFRANCE : entretien avec le Journal du Grand Paris

24.01.2017

" Nous sommes dans une période de mutation de notre modèle "

Au lendemain de l'annonce de l'extension du périmètre d'intervention d'EPAMARNE, Nicolas Ferrand consacre une interview au Journal du Grand Paris sur sa vision des EPA aujourd'hui et demain.

Nicolas Ferrand, directeur général d'EPAMARNE et EPAFRANCE

Sur un périmètre élargi, à cheval entre le 93, le 77 et le 94, Nicolas Ferrand, directeur général d’Epamarne et d’Epafrance, décrit sa stratégie qui consiste à réaliser, d’ici à2020/2021, la moitié du chiffre d’affaires par le biais de traités de concession d’aménagement.
Pouvez-vous nous présenter Marne-la-Vallée en quelques chiffres ?
Marne-la-Vallée, c’est un territoire de 27 communes, plus de 320 000 habitants sur une surface équivalente à une fois et demie Paris. C’est également 145 000 emplois, ce qui fait qu’il y a autant d’emplois que d’actifs résidents. Par ailleurs, environ 60 % de ces résidents actifs travaillent à Marne-la-Vallée, ce qui est considérable et démontre le mieux-vivre attaché à ce territoire. Cette situation a, bien entendu, été rendue possible par le développement résidentiel – nous produisons entre 2 000 et 2 400 logements par an – mais aussi par le développement de vastes zones d’activités, qui permettent d’offrir une très grande diversité d’emplois.
Je pense à la Cité Descartes, avec le Cluster de la ville durable, et au Val d’Europe avec notre partenaire historique, Eurodisney, qui génère 15 000 emplois directs, 50 000 emplois indirects et constitue la première destination touristique d’Europe avec 15 millions de visiteurs par an. Il s’agit donc d’un grand territoire avec un dynamisme extrêmement fort, organisé sur le haut plateau, autour de l’autoroute A4 et du RER A.
Le périmètre d’intervention d’Epamarne est appelé à évoluer...

Oui, demain nous passerons de 27 à 44 communes...

Lire l'article complet